ART NAIF. FR de C.JARECKI

May 20, 2018

ART NAIF .FR de C.JARECKI

HISTORIQUE... L’Art Naïf désigne la manière d'aborder la Peinture dont l'une des principales caractéristiques plastiques consiste en un style Pictural Figuratif ne respectant pas volontairement ou non les règles de la perspective sur les dimensions, l'intensité de la couleur et la précision du dessin. Le résultat, sur le plan graphique, évoque un univers d'Enfant, d'où l'utilisation du terme Naïf. L'inspiration des Artistes Naïfs est généralement Populaire et le terme s'applique aussi à des formes d'Expression Populaires de différents pays, notamment au courant Artistique le plus connu d'Haïti. Dans le reste des Arts, ce terme désigne également les Œuvres d’Artistes, le plus souvent Autodidactes, qui se trouvent en décalage avec les courants Artistiques de leur temps. Au Québec, on emploie plus volontiers le terme d’Art Indiscipliné bien que celui d’Art Naïf soit plus souvent utilisé et reconnu. Le terme Naïf aurait été utilisé pour la première fois au XIXe siècle, pour qualifier les Œuvres du Peintre Douanier Rousseau, qui peignait hors des normes Académiques, sans suivre pourtant les recherches picturales de l'avant-garde de l'époque, les Impressionnistes. En 1870, dans son poème Au cabaret vert, Arthur Rimbaud emploie le mot pour désigner des représentations picturales maladroites, ce qui est peut-être à l'origine de l'emploi Naïf chez Guillaume Apollinaire quelque temps plus tard. Le critique d'art et collectionneur Allemand, Wilhelm Uhde contribua à faire connaître la Peinture Naïve et en particulier les Œuvres de Henri Rousseau. Il organisera sa première exposition personnelle en 1909 et publiera en 1911 sa première monographie.

 

 

 

S’agissant d’un mouvement non Académique, l’Art Naïf ne possède pas de définition propre. Il se caractérise cependant par une représentation Figurative de sujets Populaires (paysages campagnards, costumes folkloriques, animaux domestiques ou sauvages). Du point de vue technique, cet Art se caractérise par le non-respect volontaire ou non des trois règles de la perspective occidentale telles que définies depuis la Renaissance par Léonard de Vinci (la diminution de la taille des objets proportionnellement à la distance, l'atténuation des couleurs avec la distance, diminution de la précision des détails avec la distance). Cela se traduit par des effets de perspective géométriquement erronés qui donnent un caractère ingénu aux œuvres, une ressemblance avec des dessins d’enfants, ou rappellent la perspective signifiante des peintures du Moyen Âge sans autres points communs, l’emploi de couleurs vives, souvent en aplats, sur tous les plans de la composition, sans atténuation à l’arrière-plan, une égale minutie apportée aux détails, y compris ceux de l’arrière-plan, lesquels devraient être estompés. La codification et la pérennité de ce style mène à une autre forme d'académisme.

 

ARTISTES de l’ART NAIF...Simone Aillaud, André Bauchant, Alphonse Benquet, André Beuzebosc, Camille Bombois, André Bouquet, Louis Brauquier, Aristide Caillaud, Malvina Chabauty, Jean-Étienne Delacroix, Michel Delacroix, Jean Fous, Albert Galicier, Mady de La Giraudière, Eva Lallemant, Élie Lascaux, Jules Lefranc, Lucien Le Guern, Simone Le Moigne, Josette Mortier, Paul-Émile Pajot, Dominique Peyronnet, Henri Rousseau, Cécile Sabourdy, Jean Schubnel, Séraphine de Senlis, Alain Thomas, Henri Trouillard, Bernard Vercruyce, Lucien Vieillard, Louis Vivin

 


jarecki christophe jarecki initisme artiste peintre artiste plasticien art pointillisme litteraire pointillisme phenix phoenix art like gallery art naif Guillaume Apollinaire Douanier Rousseau Arthur Rimbaud

Please reload